Mercredi bôôôté: les tresses

Publié le par no-ddict

Musique : Caramelldansen (à apprendre par cœur pour la Japan Expo)

Humeur : caramelisante

 

C’est mercredi, c’est truc de fille pour la bôôté. Et je vais donc vous parler d’un test réalisé par mes soins, sur mon crâne et mes cheveux persos.

 

Il y a un mois, j’en pouvais plus de dormir avec une tresse microscopique pour pas qu’ils s’emmêlent, de foutre des tonnes de soins pour les rendre un peu près potables, de les attacher sans arret parce que c’est un enfer. Mes cheveux ne sont pas bouclés, ou ondulés, ou frisés, ou lisses….c’est les 4 à la fois, dans un joli bordel parce qu’en plus j’ai une masse assez impressionnante et qu’ils sont hyper-fins.

 

C’est un peu près à la fin d’une nouvelle session râlage que j’ai décidé d’aller faire un tour par le salon afro qu’il y a chez moi, histoire de me renseigner sur les prix, la durée du tressage et tous ces petits détails. Ba ça a pas loupé, j’ai pris rendez-vous, et le samedi je me suis rendue au salon pour le tressage. Pas des tresses collées mais des libres qui prennent leur base sur une toute petite mèche au ras du cuir chevelu.

 

Soyons claires : ça m’a fait affreusement mal (parce qu’il faut bien tirer les cheveux pour les faire, ces foutues tresses) après ça brûle (parce qu’à force d’avoir tiré, ça s’irrite) après ça gratte (Irritation II le retour) et enfin…ça regratte. La joie en somme. Sans compter que mine de rien ça pèse lourd, moi il y avait un paquet et demi d’extensions synthétiques.

 

Les doigts sur le clavier

Non je ne ressemblais pas à Miss Aguilera, hélas.

 

Après 2h30 de tressage coincée entre 2 mamas très impressionnantes (je faisais pas la fière, même si elles me tiraient les cheveux à les arracher), retour à la maison où j’ai juste eu envie de plonger la tête dans le frigo et d’en ressortir après une centaine d’années. Mais non, je suis une fille courageuse et donc je me fous devant le pc, je branche la webcam avec l’Homme et je lui montre le résultat.

 

Petite parenthèse au passage : l’Homme, malgré le sacré bout de chemin qu’on partage, ne m’a jamais connu avec les cheveux longs. Il a donc tout de suite adoré, même si j’ai eu le droit à « tu ressembles à un poulpe cloné avec Mia Fry » ou « Jonathan Davis fait pas mieux ». Charmant je vous dis !

 

Les doigts sur le clavier

Et voila à quoi je ressemblais, le premier soir (faites pas attention à la tronche hein).

 

La première semaine, ça a été dur, parce que ça démangeait vraiment et que ça pesait lourd. Mes élastiques et mes pinces étaient subitement trop petits, mes bandeaux aussi, mais pas possible de les laisser lâchés au boulot sans passer pour une réincarnation de Bob Marley (réflexion que j’ai eu, je précise). Donc on attache comme on peut.

 

Les jours passent, ça gratte moins, ça pèse moins lourd et une semaine après arrive le jour du shampooing. Non on ne conserve pas sa petite routine 3shampooings/semaine, sinon ça part en 2 secondes chrono. Donc lavage du cuir chevelu en premier, puis des longueurs, on rince et on termine sur un ptit coup d'eau trèèès chaude sur le bout des tresses, histoire de les garder bien fermées. Séchage assez long mine de rien, mais pas dérangeant, ça rafraichit un peu le dos avec cette chaleur.

 

Je vous passe le mois au détail, les tresses glissaient un peu et est arrivé ce qui devait arriver: un début de dread sur une de celles se trouvant sur la nuque. Au début pas grand chose certes, mais au bout d'une semaine j'imaginais déjà le machin énorme, tout dégueu, etc etc. Et donc dimanche, j'ai enlevé le tout avec l'aide de l'Homme qui tirait les cheveux plus qu'autre chose.

 

C'est assez simple à enlever, les cheveux sont en mode permanente après, et ya une masse assez impressionnante de cheveux morts, mais ça fait du bien de pouvoir se gratter librement!!!!!

Le bilan deux jours après: évidement le shampooing est nécessaire sinon on se retrouve très vite avec une coupe Jackson 5, mais ils ne sont pas abimés, pas secs à mort, assez doux en fait, je dirais même "en forme".

 

Voila, c'était le test des tresses africaines, je conseille pour celles qui ont chaud sous leur tignasse l'été, l'air sur le cuir chevelu c'est super agréable!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Bath Ball Room

Commenter cet article

Onee-Chan 02/05/2011 10:16


Holala, ça ressemble plus à une torture qu'à une agréable séance de détente chez le coiffeur ton truc, non ? Bon pour ma part je vais garder mes cheveux bien lisses, tant pis pour les ondulations !
:-) bizbiz